Antoine Diokel Thiaw, Président du PNES : « La GIRE, c’est la culture de l’eau »

La Gestion intégrée des ressources en eau (Gire) n’est pas seulement des principes ni des concepts a dit en substance le président du Partenariat national de l’eau au Sénégal qui présidait la cérémonie de la célébration de la 5ème édition des trimestriels de l’Observatoire des valeurs sociétales et éthiques des organisations (Ovseo) sous le thème : « Gestion intégrée des ressources en eaux (Gire) : Accès durable à l’eau, conflits et perspectives » mardi 31 octobre 2017 à Dakar.

Tentant de définir la Gire, Antoine Diokel Thiaw laisse entendre que celle-ci « est un changement de comportement, changement de comportement vis-à-vis d’une ressource épuisable, changement de comportement vis-à-vis des usagers de cette ressource limitée. La Gire, c’est également, je dirai une culture de l’eau », a-t-il dit estimant que si nous nous sommes appropriés d’une culture de l’eau, alors nous aurons réussi à 100% notre Gire. M. Thiaw qui précise que sa structure est composée de plusieurs groupes d’intérêts à savoir un groupe d’intérêt des administrations qui défendent les principes Gire, le secteur privé, les ONG, les usagers de l’eau et tous les organismes de gestion du sous bassin a pour but de promouvoir la GIRE au Sénégal, a aussi confié que l’exposé de Luc Descroix a édifié l’assistance sur l’élément fondamental qui est ici « eau » par rapport à nos comportements de tous les jours, entre Etats, entre communautés, entre individu à individu mais aussi et surtout entre individu et son propre environnement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *